Le Volontariat Écologique Franco-Allemand (VEFA)

Anne-Marie

Eco-volontaire en 2009-2010 au Centre de découverte de la nature (Naturerlebnis-Zentrum) « Wappenschmiede »

« Je travaille dans ce centre depuis Septembre 2009, qui accueille depuis ses débuts en 2000 des volontaires écologiques. Nous sommes trois volontaires cette année, les deux autres viennent des environs.

D’autre part, le cadre est vraiment superbe : nous nous trouvons au plein cœur de la forêt palatine dans un bâtiment en bois. L’ambiance au travail est très chaleureuse et assez détendue. Le seul problème éventuel, c’est d’arriver à Fischbach bei Dahn : il n’y a pas de gare ferroviaire dans ce village mais seulement des bus avec des chauffeurs pas toujours faciles à comprendre : ils parlent un très fort dialecte !!

Les principales activités consistent à animer des ateliers avec les enfants, des groupes scolaires pour la majeure partie, dans la forêt ou au bord de la rivière. Nous faisons aussi du débroussaillage dans des réserves naturelles entre juillet et décembre, nous ramassons les crapauds au printemps et nous allons sur les traces du castor européen.

Enfin, la particularité de ce volontariat est qu’il s’agit d’un échange franco-allemand. Nous rencontrons les autres volontaires allemands et français non seulement au cours de ces fameux séminaires mais pouvons aussi faire des actions ensemble de sensibilisation ou bien d’échanges « bonheur écologique » ensemble. Nous rédigeons également ensemble un journal de l’année. Le suivi est d’ailleurs assuré par l’équipe de l’association VEFA et du FÖJ Kur, qui est toujours à notre disposition en cas de problème.

En résumé : une expérience humaine qui vaut le coup. »

Carine

Eco-volontaire en 2009-2010 au Jardin d’enfants dans la forêt (Waldkindergarten) « Miteinander wachsen »

« Je suis arrivée au jardin d’enfant en Novembre 2009 et j’y ai découvert une ambiance formidable ! Avec Heidi, l’éducatrice, j’accompagne les 16 enfants âgés de 3 à 6 ans, en lisière de forêt.

La nature nous fournit un terrain de jeu et d’éducation formidable : couleurs, plantes, animaux. Nous passons chaque mercredi à la ferme pédagogique voisine…

La compréhension de l’enfant et la créativité sont au centre de notre travail.

Etant musicienne, flûtiste, je joue tous les jours avec les enfants et développe de petits projets musicaux où ils ont une part active : Pierre et le Loup en théâtre d’ombre chinoise, le Carnaval des animaux avec déguisements pour Carnaval, fabrication d’instruments en bois…

D’un autre côté mon mode de vie en Allemagne me plaît vraiment et les rencontres amicales et musicales que j’y ai faites m’incitent d’ailleurs à y rester l’année prochaine !

Enfin l’encadrement au sein du volontariat écologique et l’équipe des volontaires
allemands en France avec qui nous avons des séminaires pour partager nos expériences sont vraiment très conviviaux ! »

Richarda

Eco-volontaire allemande en 2014-2015 à la ferme de la Buissière en Côte d’Or.

Découvrez le portrait de Richarda, qui a fait son volontariat écologique dans une ferme en Côte d’Or

Félix

Eco-volontaire en 2014-2015 au centre nature Hirtenhaus du NABU Landau

“Jeune bachelier de 18 ans, j’ai découvert le VEFA: Volontariat Ecologique Franco-Allemand.

C’est une expérience vraiment formidable et pourtant, peu de français se lancent dans une année de volontariat après leur bac, à la différence des jeunes allemands.

Je vais donc passer un an à la NABU, une association de protection de la nature en Rhénanie-Palatinat, et j’espère vous transmettre mon enthousiasme !

Nous sommes deux volontaires, plusieurs salariés ainsi que des bénévoles à temps partiel. Le travail est ici très varié et particulièrement bien rempli en cette saison.

Tout d’abord, il faut entretenir différents biotopes, aujourd’hui par exemple nous avons débroussaillé une prairie humide (afin de permettre le développement d’une flore plus riche).

Ensuite, il y a un tout un travail d’éducation à l’environnement: on travaille au moins une fois par semaine avec une “pédagogue de l’environnement” (métier à ma connaissance très peu développé en France… voire inexistant ! ) dans des écoles primaires ou maternelles.

Et puis surtout, en cette période de l’année, c’est la récolte du raisin, des pommes, des poires pour faire du vin, du jus de pommes ou de la liqueur (bio bien sûr).

Il y a encore toutes sortes d’autres choses, mais je vous les raconterais en temps venu (bah oui, faut bien que je garde un peu de suspens).

Pour voir ce que Félix a vécu pendant son année, rendez-vous sur son blog Mon année de volontariat en Allemagne

Diane et Johan

Eco-volontaires en 2014-15 à l’Agence de l’Énergie de Rhénanie-Palatinat

“L’année de volontariat a été pour nous une année de transition entre les études et la vie professionnelle. Tous deux diplômés d’écoles d’ingénieur en agronomie, nous voulions vivre une expérience professionnelle à l‘étranger avant de nous lancer dans la vie active.

L’agence nous a permis de renforcer nos compétences dans les domaines des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, tout en nous perfectionnant en allemand.

Cette année nous a aussi donné le temps de définir clairement nos projets professionnels et de réfléchir à l’avenir.

Kaiserslautern est une ville étudiante dynamique, située près de la France au cœur de la Rhénanie-Palatinat, nous avons donc profité de la vie étudiante et pu visité cette région ainsi que ce pays riche en curiosités.

Marine Gauvain

Volontaire en 2015-16 à la Kinder- und Jugendfarm Landau

Après des années difficiles dans mon école d’art, j’ai ressenti le besoin de souffler, d’être hors les murs, de vivre un contact plus direct à la fois avec la nature et avec les personnes. Et si en plus cela pouvait être en Allemagne, mon pays de cœur…

Chose fut faite à la Kinder-und JugendFarm de Landau, l’équivalent à peu près des fermes pédagogiques en France (le concept est plus poussé en Allemagne, et carrément génial) c’est un large terrain de nature où les enfants peuvent venir s’amuser et apprendre à observer et vivre avec la nature. Arbres à escalades, construction de cabanes en bois, jeux d’eau, de gadoue, aide au potager, et bien d’autre choses encore les attendent… et nous attendent, nous aussi, volontaires français !

Entourée d’une chouette équipe de bénévoles très enthousiaste et aussi très heureuse d’avoir parmi elle une française, j’ai ainsi cultivé pendant un an le bonheur des enfants. Préparations des activités pédagogiques, travail au jardin, suivi du respect des règles de la ferme, travail de bureau et sieste dans les hamacs ont été mon quotidien. L’équipe bénévole est composée de personnes de tout âge et venues de tout horizon, ce qui offre une bonne dynamique et des points de vue différents et intéressants.
La ferme, encore très jeune, est sans cesse en évolution, les années ne se ressemblent pas, les projets naissent, demeurent ou meurent, mais toujours la ferme avance, prête à semer le rire des petits et des grands dans son terreau fertile.

Landau est aussi une chouette petite ville tranquille d’Allemagne, agréable à vivre. Là bas, on est un pied à la ville, un pied à la campagne, tout est accessible à pied et en vélo… je n’ai pas trouvé grande chose à redire !